Recherche
×

S'inscrire

Use your Facebook account for quick registration

OR

Create a Shvoong account from scratch

Already a Member? S'identifier!
×

S'identifier

Sign in using your Facebook account

OR

Not a Member? S'inscrire!
×

S'inscrire

Use your Facebook account for quick registration

OR

S'identifier

Sign in using your Facebook account

Accueil Shvoong>Livres>Orgueil et Préjugés

Orgueil et Préjugés

par: Clio     Auteur(s): Jane Austen
ª
Ce résumé a été traduit du Pride and Prejudice
 
Orgueil et Préjugés est un roman romantique de Jane Austen qui reflète les ambitions d’une génération à l’époque victorienne. Les principaux thèmes d’Orgueil et Préjugés sont liés au concept de personnages humains and par ces deux thèmes que d’autres sujets comme l’amour, le mariage, l’importance du statut social, les femmes et le besoin d’éducation pour ces dernières sont abordés. Le titre du roman ne révèle que partiellement le sens du livre. Dans le roman, Jane Austen choisit le personnage de Darcy pour incarner l’orgueil et le personnage d’Elizabeth pour incarner le préjugé. L’orgueil en vient à être décelé par une attitude snob et prétentieuse, parfois stupide et frivole comme le comportement de Lydia le montre. Orgueil et Préjugés est centré sur la famille Bennet, c’est à dire les parents M et Mme Bennet et leurs cinq filles, Jane, Elizabeth, Mary, Kitty et Lydia. Les valeurs de la société victorienne sont évoquées par les relations entre les différents personnages. M et Mme Bennet partagent le même but, celui de voir leur filles bien mariées. Et c’est pourquoi l’arrivée d’un gentleman, M Bingley, à Netherfield crée toute une agitation. L’autre famille centrale au roman est celle des Darcy, composée de Lady Anne Darcy, Darcy et Georgina. Darcy est un ami de M Bingley et lui est totalement opposé. C’est un homme très fier et qui ne cherche pas à le cacher. Malgré son rang et ses revenus, Darcy n’est guère apprécié, en particulier par Elizabeth au sujet de laquelle il a fait une remarque déplacée et qui conforte Elizabeth dans sa défavorable opinion. Mais Darcy semble beaucoup plus raisonnable qu’Elisabeth. Il n’a pas honte d’admettre qu’il a tort.
Il se montre plus poli et sociable envers Elizabeth et ne se laisse pas emporter par son opinion envers elle et sa fierté ne le quitte pas non plus. Ce sentiment est révélé dans la lettre qu’il écrit afin d’expliquer son comportement envers Elizabeth et envers Wickham ou encore de justifier le rôle qu’il a tenu dans la relation entre Jane et Bingley. Le cours des évènements montre ensuite Darcy sous un meilleur jour, et Elizabeth parvient à le comprendre mieux et voit ses préjugés contre lui s’évanouir. Darcy consent au mariage de Bingley et Jane et sauve l’honneur de la famille en arrangeant le marriage de Wickham et de Lydia. Elizabeth finit par accepter la demande en marriage de Darcy, demande qu’elle avait auparavant rejetée, et se rend compte du fait qu’elle ne ressent plus aucun préjugé à l’encontre de la fierté de Darcy. Le roman analyse la relation homme/femme à l’époque victorienne, mais aussi les principes moraux et l’éthique de cette société. On évoque à travers les relations amoureuses d’Elizabeth et de Darce, de Jane et de Bingley, l’idée selon laquelle l’apogée de l’amour est le mariage dans la société victorienne. Le matérialisme et la hiérarchie sur le plan économique sont abordés lors des échanges fiévreux entre M et Mme Bennet au sujet du mariage de leurs filles.
Publié le : 17 mars, 2006   
Veuillez noter ce Revue : 1 2 3 4 5
Traduire Envoyer Link Imprimer

New on Shvoong!

Top Websites Reviews

X

.